Logo du site Éditions AO - André Odemard - Maison d'édition indépendante Logo du site Éditions AO - André Odemard - Maison d'édition indépendante Logo du site Éditions AO - André Odemard - Maison d'édition indépendante Logo du site Éditions AO - André Odemard - Maison d'édition indépendante

Commentaires clients

À peine refermé “Crossroads,” j’ai envie de le relire pour replonger dans la légende du blues et cet univers si personnel dans lequel nous entraîne Serge De Bono. Une très grande émotion et une envie de réécouter Jimi ...et son “machine gun”.

par valérie SANLAVILLE le 29/10/2018 21:40

Parfait pour les amoureux du rock. À la fois un vrai roman initiatique et un texte édifiant sur la musique du début des sixties. À partager sans modération.

par Stephane Danancier le 29/11/2018 08:00

On est déjà embarqué avec le sublime Jimi de la couverture signé José Corréa et le voyage continu, il est agréable, baigné de musique et de souvenirs. Racines Blues et racines familiales se mêlent pour nous laisser en héritage... une légende, celle de Crossroads.

par corinne girard le 05/11/2018 07:25

J'ai aimé découvrir l'objet. Le livre de Serge de Bono. Son roman. Le premier. Il y en aura d'autres, forcément. La couverture est déjà une forme d'art et le titre m'emmène dans le Mississipi. Me voilà partie sur une route que je découvre pas à pas au fil des mots de Serge. C'est de l'émotion pur jus. Il y a du son et de la passion. Un fils semble apprendre à connaitre son père après sa mort. C'est un trouble fort. Le blues est partout. Sur les murs. Sur les sourires. Sur les cordes des guitares. Sur les tripes qui se nouent. Sur les gosiers tremblotants. Sur l'absence et surtout oui surtout, la fierté d'avoir eu un père si modestement talentueux qui faisait de l'art avec le bout de ses doigts dans le sillage de Jimi Hendricks : deux respirations semblables, deux être si proches que rien ne pouvait les distinguer.
Alors oui, j'ai aimé ce roman et le travail parfaitement documenté de Serge qui nous offre le privilège des émotions pures et fortes.
J'ai le sentiment de revenir d'un long et beau voyage dans une autre Amérique au son des guitares et des voix éraillées.

par Sylvie Franceus le 31/12/2018 16:56

Ma chronique sur ce livre que je conseille plus que vivement : https://www.facebook.com/TextBlogRNRoll/posts/526539711179801?__tn__=-R
.
On a souvent pensé que Jimi Hendrix venait d'une autre planète, d'un autre monde.
Sa maîtrise de la musique en général et de la guitare en particulier lui donnait l'air d'un extra-terrestre.
Deux citations de critiques-rock qui le résument bien :
.
"Jimi jouait le blues du delta, mais ce delta se trouvait sur mars"
.
"Mais comment faisait-il le gaucher, avec juste 2 mains et une guitare ?"
.
Une façon de s'expliquer ce talent hors norme.
.
.
Mais si ce génie venait plutôt du fameux crossroads ? Ou s'il venait plutôt d'une amitié fraternelle ? Et si Jimi n'avait pas connu la célébrité ?
.
Une relecture de la légende du blues, et de la carrière météore du divin gaucher, voilà ce que propose Serge Debono, à travers un roman qui mêle fiction et références de l'histoire du rock : "Crossroads, dans l'ombre de Jimi Hendrix", dont la couverture est illustrée par José Correa
Quand on est fan de Jimi Hendrix et qu'on a déjà lu de nombreux ouvrages à son sujet, quand on a décortiqué ses albums, quand on s'est laissé immerger par sa musique, on se dit qu'on ne voit pas trop ce qui pourrait encore nous surprendre sur l'auteur de Little Wing.
Mais c'est là tout l'art de Serge De Bono : nous emmener sur des chemins de traverse, des pistes inexplorées, des univers parallèles, pour mieux nous envoûter, et nous baigner dans la musique.
Car ce livre n'est pas une succession de faits historiques, ou d'anecdotes croustillantes. La grande histoire du blues et du rock y est savamment distillée par notes subtiles et toujours à propos, au milieu de péripéties sinueuses et tortueuses comme un solo de guitare.
Le plus savoureux est en effet quand les mots traduisent les émotions que procurent la musique, au détour d'un concert dans un bar enfumé : on ressent les battements des cœurs au travers des pulsations rythmiques, on éprouve l'euphorie des spectateurs, on entend même les musiciens jouer.
Toute la force évocatrice d'une plume qui nous transporte dans un bouge du Mississippi, simplement avec des mots.
.
Nul besoin d'être expert musical, ni d'être passionné de rock ou de blues pour apprécier ce roman. Il suffit juste de se laisser embarquer, de lâcher prise, et de céder aux plaisirs simples : un peu de musique, du bon vin, l'amour d'un père, d'un frère, d'un ami...la vie quoi.

par Jean-François Convert le 10/01/2019 23:26